• Simpas

Nos pires gaffes en cuisine


Parce qu'il faut être capable de rire de soi, nous présentons aujourd'hui nos pires gaffes en cuisine!

1. Un petit oubli


Nous effectuons la plupart de nos livraisons de repas préparés le dimanche. Afin d'assurer un maximum de fraîcheur à nos repas, nous tentons de cuisiner nos plats le plus près possible de la date de livraison.

Par un beau samedi, nous cuisinons donc nos pétoncles, nos crevettes, nos pâtes et notre sauce béchamel afin de préparer notre lasagne aux fruits de mer qui est au menu la semaine suivante. Et hop, on envoie le tout dans le four à 350 degrés Fahrenheit.

Pendant la cuisson, on ne perd pas de temps et on emballe sous vide un autre repas de la semaine. Entre temps, l'alarme du four nous indique que la cuisson est terminée. On éteint le four, mais on oublie de sortir la lasagne de là. Environ une heure plus tard, nous quittons le travail, un peu fatigués de notre journée bien remplie.

Vous aimez notre lasagne aux fruits de mer? Nous l'aimons nous aussi, mais un peu moins lorsqu'elle a passé la nuit dans le four! C'est en revenant le lendemain matin que nous avons réalisé notre erreur! Une bonne lasagne tiède, miam! (Not) On se retrousse les manches et on recommence rapidement la lasagne qui doit être livrée l'après-midi même!

2. Vérifiez vos ronds de cuisinière de temps à autre...

On fait souvent nos sauces avec du fond de veau parce que c'est tellement bon! De plus, on aime cuisiner notre fond de veau parce que son odeur emplit notre cuisine et on aime ça :)

Pour un bon fond de veau, on le cuit à feu très doux pendant environ vingt-quatre d'heures. Un bon matin très tôt, on commence donc notre fond. On porte le tout à ébullition et on réduit le feu au minimum.


Plusieurs heures plus tard, ce n'est pas la délicieuse odeur d'un fond qui cuit qu'on sent dans la cuisine, mais plutôt l'odeur d'un liquide qui commence à rancir (honnêtement, tu ne veux pas sentir ça!). Notre chaudron n'est plus chaud, mais bien froid. C'est de cette façon qu'on a appris que notre rond avait atteint sa fin de vie! ... Et notre fond de veau aussi!

3. Réussir une béchamel

Nous avons un aveu à vous faire: nous cramons une béchamel sur deux lors de sa cuisson. On part notre béchamel sur le rond de la cuisinière, on y met beaucoup d'amour et on s'assure de bien fouetter pour éviter les grumeaux. Parce que personne aime pogner un motton de farine dans son feuilleté de poisson. À toutes les fois, on se dit qu'on a le temps de partir une autre recette pendant que la béchamel épaissit. Voilà l'erreur! En un clignement d'yeux, la béchamel colle au fond!

Vous pouvez en rire! Mais comme on dit, ça arrive même aux meilleurs. ;)

4. Un frigo sur lequel on (ne) peut (pas) compter


La fois où on s'est retrouvé dans le jus en une nuit...

On passe toute la journée à cuisiner une bonne partie des repas de la semaine. On laisse tout ça dans le frigo pour la nuit; il nous restera quelques étapes à terminer le lendemain.

À 8h00 le lendemain, on ouvre le frigo. Bizarre... la lumière doit être brisée parce qu'elle n'allume pas. Oh m****, ce n'est pas lumière, c'est le frigo entier qui ne fonctionne pas.

On a tout perdu le contenu du frigo... Allez hop! Encore une fois, on se retrousse les manches et on recommence!

5. Bouillon de boeuf

Okay, le numéro 5 gagne assurément la médaille d'or. Bon, cette gaffe-là n'est pas arrivée au chef de Simpas, on vous rassure, mais à ses "sous-chefs"... parce qu'un chef sait qu'il faut toujours goûter à un plat avant de le servir. Vous pouvez nous juger, on ferait sûrement la même chose! Mais à notre défense, nous étions adolescents lorsque c'est arrivé...

On est au mois de mai. On veut faire plaisir à notre maman adorée parce que c'est la fête des mères et qu'elle en fait tant pour nous. Tsé quand t'as 15 ans pis pas trop d'argent, mais que tu te dis que tu gâtes ta mère et que tu achètes du filet mignon pour toute la famille. Alors voilà, on ressort de l'épicerie avec une facture de 120 piastres.

On commence à cuisiner. On avait décidé de faire une sauce à base de bouillon de boeuf. Nous n'avons pas acheté de bouillon parce que notre mère a du Bovril à la maison. Ça nous permet toujours ben de sauver ça! Alors on commence notre sauce; on a besoin de 250 ml de bouillon de boeuf. On ne lit pas trop les instructions sur le Bovril (qui, on vous le rappelle, est un bouillon CONCENTRÉ) et on verse une tasse de Bovril dans notre sauce.

Ensuite, on se concentre sur la cuisson de notre filet mignon, parce que tsé, c'est ça le défi dans notre souper et qu'on ne veut donc pas le rater! Quelques minutes plus tard, on est bien satisfaits de notre viande et on commence le service. Pis la sauce, ben on en met en masse, parce qu'il n'y a rien de meilleur qu'un filet mignon bien saucé!

On s'assoit à table, tous fiers de notre repas : "Bon appétit tout le monde!". À la première bouchée, nos parents se regardent, le sourire en coin parce qu'ils voient bien que la sauce est ben trop salée!

Quand on se compare, on se console, pas vrai? Et vous, quelles sont vos pires erreurs en cuisine?


141 vues

© 2023 by Chef Catering. Proudly created with Wix.com

  • Facebook Classic